Balançoire

Dans la touffeur de juin, j’écoute grincer au loin une balançoire.
Sans doute dans le jardin où gazouillent les petits-enfants des voisins de nos voisins.
Elle m’attendrit quand je travaille et quand la canicule me tient éveillée ; un peu moins depuis qu’elle me réveille. Et s’ils huilaient sa balançoire?
Mais comment le leur demander quand ils ne répondent pas à mon bonjour ?

Juillet. Les maisons se sont vidées comme des nids d’hirondelles. Tout le voisinage, envolé. Reste Crin. Pas si lointain. Chez nos voisins Anne et Nicolas alors, tout près de nous ? D’où vient-il ? Le temps de sortir, il se tait.

14 juillet. Avions, chars, chevaux, fanfares et régiments au pas, Paris en vacances, les Macron et les Trump ensemble au soleil et puis Crin.
Crin appelle, invite, insiste, je sors.
Crin se tait. Je joue à cache-cache avec un bruit.
À moins que sur notre toit, cette antenne de télévision un peu rouillée ? Comment l’atteindre ? Quel corps de métier appeler ? Quand viendra-t-il ? Combien de personnes a-t-elle agacées, réveillées ? L’antenne immobile ne répond pas.
Retour dans la fraîcheur de la maison. Finalement, ce serait chez nous. Et pas simple à résoudre.

Crin. Je me jette dehors, tourne le coin de la maison, lève la tête. L’antenne : « ce n’est pas moi ». Crin m’entraîne plus loin.
Là ? À l’aplomb de la cheminée ? Je brûle. Crin est à un pas.
Devant la vitre parfaitement fixe du salon ? Impossible. Silence. Longtemps.
Retour au frais.

Crin. Sprint vers la vitre. Elle ne peut pas grincer, ce n’est qu’un verre inerte et, devant, une liane de vigne sèche si nette qu’elle n’abriterait pas un grillon.
Plus de vent. Plus de bruit, pas un souffle.
Un pas. Crin tonitruant.
C’est ici et cette fois c’est moi qui l’ai déclenché.
Du doigt, je balance doucement la liane le long de la vitre. Crin éclatant.
Un coup de sécateur pour nos voisins, pour nos nuits, aussi parce que la liane est morte.
C’est cool quand ce qui dérange chez les autres est chez soi et facile à résoudre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *