Feedback de Mars

2 août 2018. Locmariaquer, 22 h nuit tombée, brise du soir.

Je lève les yeux et sous les arbres, pas très haut sur l’horizon, une étoile rouge.
Je pense « Mars ! » Vérification faite, c’est Mars.
Je sors les jumelles qui nous servent à observer les oiseaux sur la grève à marée basse. Ainsi, voilà la planète rouge.
Mais impossible de la voir fixe et nette.
– Fixe, elle est floue, c’est un petit halo coloré.
– Nette, elle danse comme un serpentin de lumière.
Je comprends que ce petit halo n’est autre que le périmètre de la danse.
Mais le plus émouvant est que cette danse que j’observe aux jumelles dans le ciel n’est autre que la mienne, celle de mes micromouvements inconnus de moi.
Grâce à son extrême distance, Mars m’offre le spectacle de quelque chose qui vient de moi et que j’ignorais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *